Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sigma_me

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

En savoir plus :

Publié par Sigma_me

Quand on est fan d’automobiles et surtout de grosses cylindrées comme moi, on peut être assez sceptique sur les recherches en cours concernant l’avenir de nos moyens de transport et surtout lorsqu’il s’agit de remplacer notre fonction de conducteur. On a pourtant déjà retrouvé cette idée de véhicules « relativement » autonomes de nombreuses fois dans des films, et plusieurs domaines dont l’industrie utilisent ou travaillent sur le sujet, y compris le géant du web. Cela montre l’intérêt du sujet à grande échelle.

Parmi les projets médiatisés, on trouve évidemment la Google Car, le projet de voiture autonome du géant américain annoncé dès 2010. Equipé de caméras, de radars, d’un GPS mais surtout d’une télédétection par laser (LIDAR), le véhicule est capable sur un chemin prédéfini de gérer son trajet de manière autonome. L’intervention humaine n’est nécessaire que pour quelques situations inhabituelles ou d’urgence, par exemple la présence d’un policier pour gérer le trafic.

Il existe aussi un projet un peu moins spectaculaire mais tout aussi intéressant : des étudiants américains ont réalisé une K’NEX car qui suit un chemin de LEDs de manière autonome. Le projet est inspiré par le film « Tron l’héritage » – comme quoi la science-fiction génère de belles réflexions pour l’avenir. C’est un procédé utilisé en robotique qui va à l’aide d’un phototransistor (ou plusieurs) permettre à la voiture de suivre le chemin de LEDs. Son application à l’échelle humaine risque d’être par contre un peu plus compliquée à mettre en œuvre, mais sait-on jamais ce que l’avenir nous réserve… ?

Enfin, même si l’utilisation n’est pas encore répandue sur les voitures, l’industrie utilise depuis plusieurs années des Véhicules à Guidage Automatique (VGA). On les aperçoit dans certaines usines au niveau des chaînes de montage ou pour la logistique. Je vous renvoie par exemple vers les reportages dont je parlais dans un article précédent concernant Tesla sur les usines automobiles ultramodernes, et notamment celle de Porsche :

Plusieurs techniques existent ainsi pour rendre autonomes ces chariots ou autres véhicules, et quelque soit la complexité du projet, il y a une technologie pour y répondre.

On parle notamment de filoguidage quand un fil émetteur d’onde ou d’électricité va être placé dans ou sur le sol pour modéliser un tracé pour le VGA. L’optoguidage quant à lui ressemble au filoguidage mais l’engin automatique va suivre une simple bande de peinture au sol à l’aide de caméras. C’est surement la solution la plus plausible et la plus simple à mettre en place. En effet, il suffirait en quelque sorte de remplacer les bandes de peinture qui séparent actuellement les voies par des bandes à suivre comme voie.

Dans l’esprit de la Google Car, on retrouve le laser guidage qui sera sûrement le plus précis et celui qui pourra réaliser des tâches les plus complexes car l’engin se déplacera grâce à des capteurs laser. L’avenir pourrait aussi reposer sur les recherches autour du géoguidage, grâce auquel l’engin va définir lui-même son environnement et évoluer au sein de celui-ci sans avoir à réaliser de travaux. Hélas, la précision n’est pas encore au rendez-vous.

Actuellement il y a des voitures qui se garent toutes seules (moyennant le modèle et l’option qui va bien), aidant ainsi tous ceux qui sont traumatisés par la réalisation d’un créneau de stationnement en ville. On a aussi de plus en plus d’options aidant le conducteur à ne plus prendre de risques. Et vu les projets et réflexions autour du sujet, on pourrait se retrouver avec des voitures qui circulent sans notre aide d’un point A à un point B. Tout cela va sûrement plaire à une partie de la population mais qu’en sera-t-il du plaisir de conduire ? Pour le moment je suis bien contente que tout cela reste de la science-fiction. Suite au prochain épisode !

Commenter cet article